Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir achevé ! c’est la morale à retenir de la rencontre HUSA – CAK comptant pour le match retour des 8e de finale.

Nos joueurs se voyaient, peut-être, déjà en quart de finale avant même de jouer ce match….Eh oui, l’excès de confiance peut être fatal. Espérons que la leçon sera retenue.

Grosse déception mais il faut vite tourner la page de la coupe et se concentrer sur la Botola. Le championnat sera long et difficile, mais le Hassania possède les armes pour faire bonne figure. Il faut se remettre au travail, rien ne sera facile.

Il faudra, dès dimanche prochain, se remettre en selle pour aller défier le RAC à Casablanca.

Avec une telle équipe et tous ces bons joueurs, on ne peut qu’être optimiste. Il faut juste que le public aille au stade Adrar et qu’il soutienne à fond son équipe.